Amritsar, la ville du sanctuaire sacré du sikhisme, le Golden Temple, qui est un gurdwara doré étincelant au milieu de son saint bassin. Cette ville du Punjab, est également populaire pour la frontière Wagah (frontière indo-pakistanaise), le palais d’été de Maharaja Ranjit Singh et le Jalianwala Bagh qui augmente son importance historique et géographique. Amritsar pour le tourisme religieux et évidemment sa variété culinaire.

Golden Temples – les quatre portails de Harimandir Sahib attirent les gens de tous les horizons. Les repas gratuits et le récit de la parole divine sont toujours présents dans ce temple qui a un passé unique – il a été construit sur une portion de terre donnée par l’empereur Akbar et la fondation de pierre a été bâtie par un saint sufi musulman, Mian Mir. Les textes saints lus ici sont également unique – ils contiennent le message divin tel que reçu par les saints, bhagats (disciples) et pirs (sages) de toutes les confessions de l’Inde. Le gurdwara doré étincèle au milieu de son saint bassin comme un immense bloc de métal précieux, une vue que certains touristes comparent à celui du Taj Mahal.

Frontière Wagah – Wagah est la seule frontière routière de croisement entre le Pakistan et l’Inde, et se situe sur la grande route de tronc entre les villes de Lahore (Pakistan) et Amritsar (Inde). La frontière Wagah, souvent appelée le « mur de Berlin d’Asie », est une frontière traditionnelle de la frontière indo-pakistanaise, où il y a, chaque soir, une cérémonie de retraite appelée la mise en berne des drapeaux, qui a lieu depuis 1959. À ce moment a lieu une parade énergétique par les forces de sécurité aux frontières de l’Inde et les soldats pakistanais. Cela peut paraître un peu agressif voire hostile aux yeux des étrangers, mais en fait les participants de la parade imitent la fierté et la colère d’un coq.

Palais d’été de Maharaja Ranjit Singh – Construit en 1838 après Jésus-Christ et initialement situé dans un jardin s’étendant sur environ 34 hectares de plantes rares, d’arbres et de leurs, entouré d’un mur d’enceinte haut de 14 pieds et de douves tout autour, ce beau palais était aussi constitué de plusieurs regroupements de structures d’égale beauté qui ont été transformés en clubs et bibliothèques, le gazon autour en courts de tennis par les anglais. Le palais affiche une grande architecture et des designs complexes, certains tableaux et les miroirs sur les toits sont excellents.