Haridwar est un centre d’importance religieuse et historique depuis des siècles. Une cité religieuse qui fut connue sous différents noms dans les textes sacrés et les anciennes épopées historiques : certaines fois Mayapuri et d’autres fois Gangadwar. Située aux contreforts de l’Himalaya, sur la rive droite du Gange, la ville est une belle attraction touristique et de pèlerinage. Haridwar est l’un des quatre lieux religieux majeurs du festival Kumbh, qui a lieu tous les douze ans. Le mot haridwar signifie littéralement en hindi « la portée d’entrée vers Dieu ». Haridwar possède plusieurs retraites spirituelles ou ashrams qui continuent à transmettre les valeurs ancestrales d’offrir le moyen de perfectionnement de l’âme et du corps à travers diverses techniques de yoga et de méditation.
HISTOIRE Selon la légende, les ancêtres du roi Bhagirath furent réduits en cendres par la colère de sage Kapil. En conséquence, Bhagirath pratiqua une pénitence rigoureuse et fit descendre le Gange du ciel pour le salut de ses ancêtres. Selon les dires, après une baignade dans les eaux sacrés du Gange, tous les péchés sont pardonnés et le salut suprême est atteint. Selon la méthodologie hindoue, puisque les dieux auraient laissé leurs empreintes à Haridwar, elle serait la première ville où le Gange descend pour toucher les plaines. Des légendes racontent également que c’est ici qu’une goutte de nectar est tombée du fait de l’agitation des océans par Manthan. Au départ, la ville fut sous le contrôle de l’empire Maurya entre 322-185 avant J-C., et plus tard sous celui de l’empire Kushan entre les 1er et 3e siècles.
EMPLACEMENT Haridwar, une partie de l’ancienne commission divisionnaire de Saharanpur, se situe aux contreforts des hautes chaînes de montagne Shivalik. La ville est entourée du Dehradun au nord, Muzzaffar Nagar et Bijnor au sud, Pauri Garhwal et Dehradun à l’est et Saharanpur à l’ouest.