Située à une altitude de 2 133 mètres, c’est l’une des plus belles stations de montagne de l’Inde. Le charme de Kodaikanal repose sur ses collines boisées et ses arbres gigantesques. Les touristes sont fascinés par les imposants rochers, les charmilles, les ruisseaux et les pentes. Les prairies, les larges portions de beaux lieux et des troupeaux de moutons sur de verts pâturages sont une source de joie permanente, un régal et une source de frissons pour les curieux. La station est souvent appelée « princesse des stations de montagne ». Elle a le privilège d’être la seule station de montagne indienne établie par les américains. La fierté de Kodaikanal est le « Kurinji-flower », qui fleurit tous les 12 ans.

ORIENTATION La ville se situe au sud de l’état du Tamil Nadu, sur un plateau au-dessus de l’escarpement sud des collines Palni supérieures, à 6 998 pieds entre les vallées Parappar et Gundar.

HISTOIRE Autour du 14e siècle, Kodaikanal était habitée par les tribus Paliyans et Pulyans. Plus tard, les habitants des zones avoisinantes, Palani, sont arrivés ici, fuyant l’oppression dans les plaines. Cependant, l’occupation totale de la station n’a eu lieu qu’après le 18e siècle, suite à la visite d’un lieutenant européen B.S. Ward en 1821. Le lieutenant B.S. Ward a exploré la zone entière et l’a profondément étudiée, puis a soumis un rapport sur sa beauté et son climat. Suite à quoi Kodaikanal fut progressivement occupée par la mission américaine Madura et les missionnaires britanniques, qui y construisirent des habitations, des églises, des écoles et introduisirent et plantèrent de nouveaux arbres pour faire de Kodai ce qu’elle est aujourd’hui.