Konark est le troisième lien dans le triangle d’or d’Odisha et est située à environ 35 km de Puri, possède l’un des exemples les plus spectaculaires de l’architecture religieuse. Le glorieux temple de Konark du 13e siècle, consacré au dieu du soleil, a été désigné comme un patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette ancienne roche retentit avec les carillons des clochettes de chevilles et le rythme du mridangam pendant le festival de danse qui se tient en hiver. La plage de Konark est une expérience en soi, affichant un lever du soleil spectaculaire en plus d’une étendue de sable blanc.

HISTOIRE Le temple de Konark, qui est le principal trait de Konark, est aussi communément appelé le pagode noir par les européens. Les données historiques révèlent que Konark appartient au 13e siècle et fut construit par Narsinhadeva I de la dynastie Ganga après sa victoire sur les moghols. Le principal trait caractéristique du temple est son architecture qui fait que les premiers rayons de soleil inondent toujours l’intérieur du temple. La construction du temple a pris environ 12 ans et 1 200 maçons. Konark doit son nom à la déesse dominante Konarka, où kona signifie angle et arka signifie rayon du soleil dans un angle. Cependant, le caractère sacré du temple fut violé par un représentant de l’empereur moghol Jahangir au début du 17e siècle. Bien qu’il existe des vestiges çà et là, ils représentent toujours le travail complexe de l’architecture des temples oriyan. La légende de ce temple raconte que Samba, le seigneur Shiva fut gravement affecté par la lèpre à cause du sort que son père lui avait jeté. Après 12 années d’abnégation de soi-même, il fut guéri par Surya, le dieu du soleil, en l’honneur de qui il bâtit le temple.

EMPLACEMENT Konark, située dans l’état d’Odisha, est plus concentré vers l’est de l’état, à environ 65 km de Bhubaneswar et 35 km de Puri. La ville se trouve entre la longitude 86,08°E et la latitude 19,53°N.