Nagaland, la terre des chaleurs et hospitaliers Nagas, se trouve à l’angle de la frontière nord-est indo-birmane. Elle évoque toujours le sens d’admiration et d’émerveillement dans les esprits des populations, y compris ceux des visiteurs. Bien que la plupart des Nagas se soient aujourd’hui convertis au christianisme, ils conservent toujours les vestiges de leur ancienne culture animiste et leurs anciennes traditions. D’après l’histoire, les Nagas ont toujours été de braves guerriers. La sécurité de leurs invités est un honneur et un privilège pour eux, et pour cela ils ne permettront jamais qu’aucun mal leur arrive. Sur le plan topographique, Nagaland est une région principalement constituée de collines, avec un climat agréable et salubre tout au long de l’année, excepté la petite région aux contreforts. Les Nagas sont une race d’origine mongoloïde et parlent une langue du groupe tibéto-birmane.

Cependant, l’anglais et le hindi sont largement répandus et il n’existe pas de problème linguistique à Nagaland. Une vie et une culture colorées font partie intégrante des 16 tribus nagas officiellement reconnues de Nagaland. Ces 16 tribus possèdent des coutumes et traditions différentes et uniques. Ces cultures et traditions se traduisent par des festivals qui tournent autour de leur cycle agricole. Les chants et les danses forment l’âme de ces festivals, au travers desquels leur histoire orale est transmise de générations en générations. La nature a été très généreuse envers les Nagas et leur terre. Bien qu’au travers de sa beauté naturelle la zone entière de Nagaland soit une destination touristique importante, certains endroits au charme exceptionnel n’ont pas encore été identifiés et développés par le gouvernement afin de promouvoir le tourisme dans l’état et dont certains sont souligné dans le site web. Cette approche ciblée aide à fournir un accès facile aux voyageurs de toutes les catégories – touristes, chercheurs, randonneurs, écologistes, etc. Ce petit état exploré est toujours en développement et que plusieurs endroits restent « intouchés », les rendant plus uniques et fascinant à explorer…