Rajgir est située à environ 15 km de Nalanda, au sud de Patna, et est connue sous le nom de Rajgriha ou Girvraja dans les anciens textes sanskrits. C’est ici, dans la cave Sarpani, qu’eut lieu le premier concile bouddhiste après le Mahaparinirvana de Bouddha. La ville est célèbre pour sa source chaude au pied des collines Vaibhara. Selon les légendes, Rajgir aurait aussi été associée aux évènements de l’époque de Mahabharata. Aujourd’hui, Rajgir est une petite ville possédant les vestiges d’un ancien royaume et de beaux temples. Le paysage pittoresque et serein fait de ce lieu une destination idéale de vacances.

ORIENTATION Rajgir est située au sud-est de Patna, dans l’état de Bihar.

HISTOIRE Rajgir est le lieu d’origine et le centre de plusieurs activités religieuses qui eurent lieu au 6e siècle après Jésus-Christ et fut la capitale du royaume Magadh. Les premières archives montrent que Rajgir était connue sous plusieurs noms comme Vasumati, Barhdrathpura,Girivraja, Kusagrapura et Rajgriha. L’histoire de la ville remonte aux grandes épopées hindoues comme Ramayana et Mahabharatha, où ce dernier parle du mystique roi vasu, un fils du seigneur Brahma, comme le fondateur de la ville et qui le nomma à l’époque Vasumati. L’histoire de Mahabharatha raconte que Jarasandha, qui fut tué par Bhima lors d’un duel, régna sur cette zone et fit de Barhdrathpura sa capitale. Bien qu’il n’existe aucun détail des autres noms de Rajgir, le nom actuel de ville serait dérivé de Rajgriha. Des archives bouddhistes racontent que Bouddha y a séjourné pendant un long moment, répandant ses principes et ses doctrines. Le jaïnisme est aussi associé à Rajgir, étant donné que le dernier apôtre, Mahavira, passa 14 saisons pluvieuses à Rajgir et Nalanda et Muni Suvrata, un prédécesseur du seigneur Mahavira, y est né ; l’endroit est le centre de la secte Ajivika.