Sanchi, un lieu serein et tranquille au sommet d’une colline, possède une distinction particulière de raconter une histoire bouddhiste ininterrompue et inscrite de plus de 2 000 ans. Elle possède des stupas, des chaityas, des temples, des toranas, des piliers et des monastères. Le meilleur et parfait exemple de l’architecture bouddhiste et de l’art créatif indien. Avant sa redécouverte en 1818 par un officier anglais, Sanchi avait presque disparu pour les indiens et il y eut des phases de restauration et de réparation par le département archéologique pour avoir la ville actuelle. Sanchi fut déclarée comme un site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1989. C’est l’un des lieux de pèlerinage les plus importants pour tous les bouddhistes dévoués du monde entier. Sanchi symbolise la victoire de la paix sur la guerre. Cet endroit est un exemple vivant des visions et croyances de l’empereur Ashoka.

HISTOIRE Sanchi fut le centre du bouddhisme hinayana et fut très liée à la vie de Gautama Bouddha. L’empereur Ashoka, l’un des fervents disciples de Bouddha, construit au troisième siècle après Jésus-Christ le premier stupa à Sanchi. Au cours des années suivantes, la construction d’autres stupas et bâtiments bouddhistes se poursuivit. Cependant, le déclin du bouddhisme s’en suivit au cours duquel les monuments et les stupas furent laissés à l’abandon. Sanchi fut seulement redécouverte et rénovée en 1818 par un officier anglais, le général Taylor. Cependant, il y eut de nouveau un déclin des monuments lorsque des archéologues amateurs essayèrent d’y faire des recherches. Entre 1912 et 1919, il y eut des réparations et des restaurations soigneuses des structures, grâce aux efforts de l’archéologue et historien Sir George Marchal.

EMPLACEMENT Sanchi est située à Bhopal, Madhya Pradesh, en Inde. Ses coordonnées géographiques sont 23°30’0’’ nord et 77°35’0’’ est ; juste à 46 km de Bhopal.