Dussehra ou Vijayadashmi est le festival indien le plus populaire et de déroule pendant une dizaine de jours, commençant le premier jour du mois hindou Ashwin (septembre-octobre). Ce festival célèbre la victoire de Durga sur le démon à tête de buffle Mahishasura, et dans certains endroits, il était de coutume de sacrifier un buffle ce jour-là. Les vibrantes festivités durent dix jours, dont neuf nuits sont dédiées à l’adoration, « Navratri ». Le dixième jour est dédié à l’adoration de la déesse Durga, qui occupe une place spéciale dans le panthéon hindou des dieux et des déesses. Elle est « Shakti », l’énergie cosmique qui anime tout être.

D’après une légende puranique liée à ce jour, le puissant démon Mahisasura, vainquit les dieux et leur roi, Indra, qui s’enfuirent par la suite, abandonnant leurs royaumes. Ils s’approchèrent ensuite de la sainte trinité Brahma, Vishnu et Shiva, qui décidèrent de détruire le démon mégalomane en priant la déesse mère Durga de faire le nécessaire. Equipée d’armes mortelles et, chevauchant un féroce lion, la déesse dans toute sa majesté, vainquit le mal sans difficulté. De ce fait, ce jour célèbre également la splendeur et l’omnipotence de la déesse Durga.

Ce même jour, le seigneur Rama, un avatar de Sri Vishnu combattit Ravana, un démon à dix têtes et rétablit dharma (justice) sur terre. Ce festival se termine dans plusieurs endroits par l’incinération d’images géantes du démon roi Ravana de Lanka (Ceylon) et de son complice, symbole du triomphe du bien sur le mal. Le festival est célébré de différentes manières à travers le pays. Le festival est appelé Ram Lila à Delhi (l’histoire de la vie de Rama), célébré par des feux d’artifice et des ré-enchantements du Ramayana.

Au nord de l’Inde, le festival est célébré aux couleurs de Ramlila, où plusieurs incidents de la vie de Rama sont mis en scène tels que la destruction de Ravana et Bharat Milap, c’est-à-dire l’union de Ram et son ancien frère Bharat, suite retour du premier à Ayodhya après 14 ans d’exil.

Le Dasara de Mysore est aussi assez célèbre avec des éléphants harnachés conduisant une procession colorée à travers les rues gaiement décorées de la ville.
Dans le West Bengale, le festival est appelé Durga Puja et est célébration majeure. L’état entier s’éveille pendant ce festival. La cité de la joie justifie son nom pendant le festival. Diwali étant le festival célébré avec le plus de gaité dans le Maharashtra, Durga Puja reçoit les mêmes honneurs dans le Bengale. D’immenses pandals sont érigés pour l’adoration des grandes idoles de la déesse Durga. De belles idoles de la divine mère sont vénérées dans les pandals pendant neuf jours et, au cours de la neuvième nuit, ces idoles sont portées en procession pour une immersion (visarjan) dans une rivière ou un étang.
Dans la vallée de Kullu, Himachal Pradesh, le festival a lieu un peu plus tard qu’ailleurs. Les montagnards célèbrent Dasara par une grande cérémonie pendant laquelle les divinités du village sont sorties pour des processions solennelles. C’est un moment d’enchantement lorsque la vallée de Kullu démontre pourquoi elle est connue sous le nom de la vallée des dieux.

Dans le Gujarat, Navratri (festival de neuf nuits), est sans doute le festival le plus célébré. Navratri est populaire pour la danse de « raas-garba » et « dandiya » qui se danse la nuit pendant les neuf nuits du festival, avant Dussehra. Les femmes dansent autour d’une lampe en terre tout en chantant des louanges au rythme des battements des mains.

Dans le Tamil Nadu, les trois premiers jours sont dédiés à l’adoration de Lakshmi, la déesse de la richesse et de la prospérité, les trois jours suivants sont dédiés à Saraswati, la déesse de l’apprentissage et des arts, et les trois derniers jours sont dédiés à Shakti (Durga).

Dans le Punjab, Navratri est considéré comme une période de jeûne.

Dans les zones rurales, les enfants reprennent l’école le jour de Vijayadashmi, qui est dédié à Saraswati. Au cours de cette journée, les enseignants dessinent le symbole de Saraswati, la déesse de l’apprentissage dans leurs ardoises.

Le jour de Vijayadashmi, les fidèles vénèrent les armes, les outils et les instruments de leur commerce. Ils prennent des déjeuners copieux et, vers la soirée ils portent leurs tenues de fête et se rassemblent pour vénérer le Shami (presenpis specigara) ou en l’absence de ce dernier l’Apta (Bauhima racemosa). A cette occasion, les feuilles de l’Apta symbolisent l’or et sont échangées lors des salutations. Le jour de Dasara est considéré extrêmement propice pour entreprendre tout travail ou toute affaire.