Gandhi Jayanti – Un hommage au « père de la nation » Gandhi Jayanti ou Mahatma Gandhi Jayanti est rendu chaque année sous forme de férié national afin de commémorer la naissance de Mohandas Karamchand Gandhi (2 octobre 1869 – 30 janvier 1948). Jusqu’à ce jour, sa politique de non-violence ou satyagraha continue à avoir un impact sur les leaders ou les mouvements politiques. La célébration et l’essence de Gandhi Jayanti ne se limitent pas seulement à l’Inde, mais sont aussi appliquées par les Nations Unions sous forme de journée internationale de non-violence qui vise à répandre sa philosophie, ses principes et ses croyances de non-violence à travers une éducation adéquate et une sensibilisation du public.

De nos jours, la fête de la république est célébrée à travers le pays avec tant d’enthousiasme, notamment dans la capitale New Delhi où les célébrations débutent par le discours présidentiel à la nation. L’ouverture de la cérémonie est toujours un rappel solennel du sacrifice des martyrs morts dans les mouvements de libération du pays et dans les multiples guerres de défense de la souveraineté de leur pays. Le président s’avance ensuite pour remettre les médailles de la bravoure aux hommes et femmes des forces armées pour leur courage exceptionnelle sur le terrain et, aussi aux civils qui se sont distingués par différents actes de valeur dans diverses situations.

La célébration de Gandhi Jayanti est aussi l’occasion pour revivre la vie de Mohandas Gandhi et sa contribution dans l’indépendance de l’Inde. Né dans la petite ville côtière de Porbandar, Gujarat, Gandhi a épousé Kasturbai Makhanji à l’âge de 13 ans. Ses souvenirs et ses expériences d’enfance sont vivement racontés par lui dans son autobiographie « My Experiments with Truth ». À l’âge de 18 ans, Gandhi alla en Angleterre pour étudier le droit et retourna en Inde en 1915. À son retour, il mena un mouvement national pour la réalisation du Sawaraj, l’abolition des droits civils, le renforcement des droits de la femme et l’amélioration des conditions économiques des paysans et des agriculteurs. Il renforça davantage son mouvement contre l’empire britannique et mena les indiens à la protestation, Dandi March Salt, en 1930 suivi plus tard par le célèbre mouvement Quit India demandant aux Britanniques à quitter l’Inde.

La parade est suivie d’un défilé des spectaculaires présentations des différents états du pays. Ces défilés mettent en scène les activités des populations de ces états, qui s’accompagnent de musique et de chants de chaque état. Chaque présentation dévoile la diversité et la richesse culturelles de l’Inde et, l’ensemble du spectacle donne à l’évènement des airs de festival. La parade et le défilé qui s’en suit sont diffusés par la télévision nationale et le spectacle est visionné par des millions de téléspectateurs à travers le pays.

Au Raj Ghat, New Delhi, et à travers l’Inde, les populations se rassemblent pour célébrer Gandhi Jayanti de façons innovatrices qui incluent l’offrande de fleurs aux images et aux statues de Gandhi et, chanter sa louange préférée « Raghupati Raghava Raja Ram ». Les bureaux gouvernementaux, les banques, les écoles et les bureaux de poste sont fermés à cette occasion afin de rendre hommage « père de la nation ». De plus, en hommage à cette grande âme, le gouvernement indien fabrique des billets de roupie et aussi des timbres postaux à l’effigie de Mahatma Gandhi. Le 19 mai 2011, à Genève, un timbre de 10 roupies à l’effigie de Gandhi datant de 1948 fut mis aux enchères pour la somme colossale de 205 000 dollars américains, établissant le record mondial du timbre postal moderne le plus cher.