Karva Chauth est une ancienne tradition indienne qui a eu un grand impact sur la population au point de devenir une culture. Il s’ajoute aux riches valeurs d’altruisme, de valeurs morales et sociales de l’Inde. Dans la religion hindoue, le but de la vie est la réalisation personnelle ou la réalisation de Dieu et la pratique du jeûne après cette réalisation. Karva Chauth est l’un des plus célèbres festivals parmi les femmes mariées. Bien que ce festival soit plus populaire au nord et à l’ouest de l’Inde comme dans le Punjab, l’Uttar Pradesh, Delhi, Haryana, Gujarat, etc., il est aussi connu à travers le pays pour ses pieux rituels et son importance.

Le festival a lieu pendant le Kartik ki Chauth, c’est-à-dire le quatrième jour de la lune décroissante ou la quinzième nuit noire du mois hindou Kartik, qui correspond au mois d’octobre ou novembre du calendrier grégorien. Ce festival a lieu environ neuf nuits avant Diwali. Pour les nouveaux mariés, le festival est célébré en grandes pompes et avec beaucoup d’enthousiasme. L’importance du Karwa Chauth réside dans l’observation du jeûne du lever au coucher du soleil par les femmes ; ces dernières le rompent à l’apparition de la lune. Ce jeûne est unique en genre dans la mesure où nulle part ailleurs dans le monde une femme ne jeûne que pour prier pour une longue vie et le bien-être de son mari.

Pendant ce moment propice, les deux cadeaux les plus populaires qu’une femme qui jeûne doit certainement recevoir sont « sargi » et « baya ». Le sargi est essentiellement un repas délicieux, des confiseries et des habits offerts aux femmes le jour du Karva Clauth. Le baya incluent également des cadeaux similaires. Pendant le premier Karva Chauth d’une femme, le sargi et le baya sont extravagants et royaux. Même pendant les futurs Karva Chauth, les présents sont toujours précieux. Tous les jeûnes hindous ont une profonde importance spirituelle et religieuse. La précision dans le processus de puja des rites traditionnels devient primordiale, y compris pendant le Karva Chauth.