Célébré dans le Rajasthan et le Chandigarh au mois de juillet, ce festival accueille l’arrivée de la mousson. Le festival est aussi dédié à la déesse Parvati et commémore le jour de son union avec le seigneur Shiva, après une pénitence de cent ans – faisant d’eux le symbole d’un mariage idéal. L’invocation de Parvati à cette occasion apporterait des bénédictions de bonheur marial perpétuel. Fondamentalement un festival pour la femme, Teej est célébré le troisième jour de la lumineuse quinzaine du mois de Shrawan (juillet-août). Des représentations de Parvati ou Teej Mata ornent les nouveaux vêtements et les bijoux et, sont adorées. Les représentations sont ensuite portées en processions, escortées par des éléphants, des chameaux et des chevaux harnachés tirant des chariots, étant donné que la future mariée quitte le domicile de ses parents pour celui de son mari. Les fidèles se pressent pour avoir la chance de voir la déesse et rechercher ses bénédictions.

Des balançoires sont suspendues sur des arbres et décorées de fleurs. Les jeunes filles et les femmes habillées de façon colorée, se balancent dessus et chantent des louanges de la déesse et de la mousson. Elles embellissent leurs mains et leurs pieds de fins motifs en henné. Selon la croyance populaire, plus le henné est noir plus un homme aime sa femme. Les filles fiancées reçoivent des cadeaux comme un habit, le henné, des bracelets de la part de leur future belle famille et, les femmes mariées de leurs parents.