Ajanta, un site du patrimoine mondial de l’UNESCO, est célèbre pour ses temples bouddhistes à grottes rupestres et ses monastères possédant d’extraordinaires peintures murales. Les temples possèdent des creux de falaises en granite à l’intérieur d’un ravin de 20 mètres dans la vallée du fleuve Wagurna, à 105 km au nord-est d’Aurangabad, sur un site d’une grande beauté pittoresque. Près de 30 grottes furent creusées entre le 1er siècle avant Jésus-Christ et le 7e siècle après Jésus-Christ et sont de deux types, les caityas « santuaires » et les viharas « monastères ». Bien que la sculpture, notamment la riche décoration des piliers de caityas, soit remarquable, elle correspond aux peintures du type fresque qui sont la principale attraction d’Ajanta. Ces peintures décrivent les légendes bouddhistes colorées et les divinités avec une exubérance et une énergie qui est inégalable à l’art indien. [Adapté d’Encyclopedia Britannica].

Les célèbres peintures mondiales d’Ajanta se divisent aussi en deux grandes phases. La plus récente apparaît sous forme de d’échantillons de fragments dans les grottes 9 et 10, qui remontent au deuxième siècle avant Jésus-Christ. Le couvre-chef et les autres décorations des figures de ces peintures ressemblent à la sculpture bas-relief de Sanchi et Bharhut. La deuxième phase de ces peintures commença autour des 5e-6e siècles après Jésus-Christ et se poursuivit pendant deux autres siècles. L’on peut remarquer des échantillons de ces peintures exemplaires de l’époque de Vakataka dans les grottes 1, 2 16 et 17. La variation dans le style et la réalisation de ces peintures est tout aussi remarquable, notamment en raison de la contribution de plusieurs auteurs. Un recul dans la réalisation est aussi remarquable dans certaines peintures tel que indiqué par certaines figures rigides, mécaniques et sans vie de Bouddha dans quelques-unes des dernières peintures. Le principal thème de ces peintures est la représentation des diverses histoires de Jataka, les différents incidents liés à la vie de Bouddha, les évènements contemporains ainsi que la vie sociale. La décoration du plafond consiste invariablement de motifs décoratifs, géométriques ainsi que floraux.