La maison d’adoration de Bahai, Delhi, très souvent connu sous le nom de temple du lotus, en raison de sa forme du type fleur fait de marbre, est une maison d’adoration de Bahai et aussi une attraction importante de Delhi. Ses travaux furent achevés en 1986 et elle sert de temple mère du sous-continent indien. Cette maison a remporté plusieurs prix architecturaux et a été présentée dans des centaines de journaux et de magazines. C’est un vrai monument moderne.

Comme avec toutes les autres maisons d’adoration de Bahai, le temple de lotus est ouvert à tout public, indépendamment de la religion ou autre distinction, comme accentué dans les textes Bahai. Les lois Bahai soulignent que le principal esprit de la maison d’adoration est un lieu de rassemblement où les gens de toutes les confessions peuvent prier sans aucune restriction confessionnelle [2].

Les lois Bahai stipulent également que seules les écritures saintes de la foi Bahai et des autres religions peuvent être lues ou chantées à l’intérieur en d’autres langues ; bien que les lectures et les prières puissent être chantées par les chorales, aucun instrument ne peut être joué à l’intérieur. De plus, aucun sermon ne peut y être délivré et aucune cérémonie ou pratique ritualiste ne peut y avoir lieu.