Orchha, un petit village sur la route Gwalior-Khajuraho, fut fondé au 16e siècle par les souverains Bundela Rajput. Les Bundelas étaient des redoutables dirigeants Rajut, qui occupèrent la cité cachée d’Orchha. En fait, le mot Orchha signifie « caché ». Le style architectural bundelkhand était à son apogée à cette époque, donnant ainsi naissance aux palais s’apparentant à celui de conte de fée et aux temples. Orchha est célèbre pour ses chhatris (cénotaphes) conçus en la mémoire des dirigeants et hommes nobles décédés.

Contrairement aux autres cénotaphes, qui sont construits sous forme de temple, ceux d’Orchha sont une exception. Quinze cénotaphes de dirigeants bundelas et de membres de leur famille se dressent fièrement sur la berge sud du fleuve Betwa. Les chhatris sont élevés sur une plateforme carrée avec un sanctuaire de la même forme. Le sanctuaire abrite les cendres des princes et des princesses incinérés. A l’entrée, se trouve le premier cénotaphe avec une statue en marbre de Madhukar Shah et de sa femme. Vers l’extrémité sud, du côté du fleuve, se trouve le cénotaphe dédié à Bir Singh Deo.

Pour une meilleure vue sur les cénotaphes, on peut faire du rafting sur le fleuve Betwa.

L’aéroport le plus proche se trouve à Gwalior (140 km), qui est relié à Delhi et à d’autres principales villes de l’Inde par des vols quotidiens. Jhansi, à 18 km, est la gare la plus proche.