Les grottes d’Elephanta, en face de la mer à partir du portail de l’Inde, Mumbai, sont un ensemble de grottes sculptées situées sur l’île d’Elephanta ou Gharapuri (qui signifie littéralement « cité des grottes ») à Mumbai Harbour, à 10 km à l’est de la ville de Mumbai, dans l’état indien de Maharashtra. L’île, située sur un bras de la mer d’Arabie, comprend de deux groupes de grottes – le premier est un grand groupe de cinq grottes hindoues et le second un petit groupe de deux grottes bouddhistes. Les grottes hindoues sont constituées de sculptures en pierre représentant la secte hindoue Shaiva, dédiées au seigneur Shiva.

Bien que les auteurs de ses grottes restent toujours inconnus à ce jour, leur architecture rocheuse a pu être datée entre les 5e et 8e siècles. Les grottes sont taillées à partir d’une solide roche basaltique. A l’origine, toutes les grottes étaient peintes ; toutefois, seules les traces sont aujourd’hui visibles. La grotte principale (grotte 1 ou la Grande Grotte) était un lieu hindou d’adoration jusqu’à l’arrivée des portugais en 1534, suite à quoi la grotte subit de graves dégâts. Cette grotte fut rénovée en 1970 et, en 1987 fut déclaré site du patrimoine mondial de l’UNESCO afin de préserver le chef-d’œuvre. Elle est aujourd’hui entretenue par l’Archaeological Survey of India (ASI).