Trente-quatre monastères et temples, s’étendant sur plus de 2 km, furent creusés côte-à-côte dans la paroi d’une haute falaise basaltique, à Ellora près d’Aurangabad. Ellora, avec son enchaînement ininterrompu de monuments remontant entre 600 et 1 000 après Jésus-Christ, fait revivre la civilisation de l’Inde antique. En plus d’être une création artistique unique et un exploit technologique, le complexe d’Ellora, avec ses sanctuaires dédiés au bouddhisme, à l’hindouisme et au jaïnisme, illustre l’esprit de tolérance qui caractérisait la société antique de l’Inde. Les 12 grottes bouddhistes (grottes 1-12), les 17 grottes hindoues (grottes 13-29) et les 5 grottes jains (grottes 30-34), creusées côte-à-côte, illustrent l’harmonie religieuse qui prévalait à cette époque de l’histoire de l’Inde. Le Vishvakarma (grotte 10) est le seul chaitya griha parmi les grottes bouddhistes. Il correspond au modèle de construction des grottes d’Ajanta.

Sur le plan stylistique, la date de construction de cette grotte remonte en 700. Le chaitya possédait autrefois un mur écran élevé, qui est aujourd’hui tombé en ruines. La salle principale est une abside et est divisée en une nef centrale et en allées latérales par 28 colonnes octogonales avec de simples chapiteaux. A l’extrémité de l’abside de la salle de chaitya se trouve un stupa sur lequel est gravée une énorme statue (3,3 m de haut) de Bouddha assis (posture de l’apprentissage). Un grand arbre bodhi (ficus religiosa) est gravé à l’arrière. Les grottes hindoues furent creusées entre la moitié du sixième siècle et la fin du huitième siècle. Les premières grottes (grottes 17-29) furent creusées à l’époque de Kalachuri. La grotte 16, également appelée Kailasa ou Kailasanatha, est un chef-d’œuvre inégalable, conçue pour se rappeler le mont Kailash, la demeure du seigneur Shiva. Elle ressemble à un groupe de temples distincts, à plusieurs niveaux, cependant, elle fut creusée à partie d’une seule roche et couvre une surface qui est deux fois celle du Parthénon à Athènes.

Au départ, le temple était recouvert de plâtre blanc afin qu’il ressemble au mont Kailash recouvert de neige. Les cinq grottes jains d’Ellora appartiennent aux neuvième et dixième siècles. Les grottes jains révèlent la réelle dimension de la philosophie et de la tradition jains. Elles reflètent le sens strict de l’ascétisme – elles ne sont pas aussi grandes comparées aux autres, cependant, elles représentent un chef-d’œuvre exceptionnellement détaillé. Les temples jains les plus remarquables sont Chhota Kailash (grotte 30), Indra Sabha (grotte 32) et Jagannath Sabha (grotte 33).