La porte de l’Inde est un monument national de l’Inde. Située au cœur de New Delhi, elle fut conçue par Sir Edwin Lutyens. Au départ connu sous le nom d’All India War Memorial, c’est un important monument de Delhi qui commémore les soldats indiens de l’armée britannique qui sont morts en combattant pour l’empire indienne britannique ou tout simplement l’empire britannique pendant la première guerre mondiale et la troisième guerre anglo-afghane. Le monument est fait de grès rouge et granite et, qui s’élève sur plusieurs niveaux en une très grande moulure. Au sommet de l’arche, se trouve l’inscription INDIA des deux côtés. Les noms de plus de 70 000 soldats indiens sont inscrits sur les murs du monument, en l’honneur de qui cet édifice fut bâti.

A l’origine, il y avait une statue du roi George V sous le dais, aujourd’hui vide, devant l’India Gate et qui fut déplacée au Coranation Park avec les autres statues. Après l’indépendance de l’Inde, l’India Gate devint le site de la sépulture pour l’armée indienne du soldat inconnu, appelé Amar Jawan Jyoti, qui signifie littéralement « la flamme du soldat immortel ».

A l’occasion des cérémonies d’état, il est d’usage pour le président et le premier ministre ainsi les invités de l’état de rendre hommage à Amar Jawan Jyoti. Cependant, la cérémonie la plus imposante à l’India Gate a lieu pendant la fête de la république, 26 janvier, au cours de laquelle le premier ministre et les chefs des forces armées rendent hommage aux soldats, avant de se joindre à la parade annuelle au Rajpath.