Le charme de l’architecture moghole et la connotation religieuse font de Jama Masjid une représentation parfaite pour les fidèles musulmans. Cette grande mosquée de l’ancien Delhi est la plus grande de l’Inde ; avec une cour pouvant accueillir 25 000 fidèles. Sa construction débuta en 1644 et finit par être l’ultime extravagance architecturale de Shah Jahan, l’empereur moghol qui bâtit le Taj Mahal et le Red Fort. Le fort se situe à la naissance d’une rue centrale très animée de l’ancien Delhi, le Chawri Bazar Road. La très décorée mosquée possède un portail à l’est, au nord et au sud, quatre tours et deux minarets d’une hauteur de 40 mètres, constitués de bandes de grès rouge et de marbre blanc.

La mosquée abrite aussi plusieurs reliques dans le placard du portail nord, dont une ancienne copie du coran écrit sur la peau de cerf. Construit en grès route et en marbre blanc ; Jama Masjid est accessible de deux côtés : les portails nord et sud. Le portail est censé rester fermé le vendredi et était utilisé par l’empereur en personne. Jama Masjid est envahi par les fidèles qui disent des prières, surtout pendant les festivals musulmans. Pour les non musulmans, il existe un horaire particulier pour pénétrer dans la mosquée. Les visiteurs peuvent louer des robes au portail nord.

Il faut en profiter, étant donné que ceci peut être la seule opportunité de s’habiller comme une personne du coin sans se sentir comme un étranger. C’est l’un des lieux touristiques de l’ancien Delhi et un lieu à ne pas manquer pendant la visite de Delhi.