Les 350 curieux forts du Maharashtra se tiennent debout comme des sentinelles silencieuses de l’histoire. Frappés par les vagues de la mer, fouettés par les pluies torrentielles de Deccan ou brûlés par le soleil de plomb, ils se tiennent debout avec leurs remparts imposants et leurs murs effrités, les derniers souvenirs lancinants de l’époque militaire du Maharashtra. Nulle part ailleurs dans le pays vous ne trouverez une telle profusion de forts. Situé sur une roche ovale près de la ville portuaire de Murud, à 165 km au sud de Mumbai, Janjira est l’un des plus solides forts maritimes de l’Inde (le mot « janjira » est une altération du mot arabe Jazira qui signifie île). Le fort est accessible par bateau à partir de Rajapuri Jetty.

La porte principale du fort fait face à Rajapuri sur la côte et ne peut être aperçu que si l’on s’en approche de très près. C’est une petite poterne qui débouche sur la mer. Le fort possède 19 bastions circulaires, toujours intacts. On y trouve plusieurs canons rouillés sur les bastions, de fabrication locale et européenne. Aujourd’hui en ruine, le fort possédait pendant ses jours de gloire toutes les installations nécessaires, par exemple : des palais, les quartiers des officiers, une mosquée, un grand et nouveau réservoir d’eau, etc. Sur le mur extérieur de la porte principale, il y a une sculpture représentant une bête semblable à un tigre agrippant des éléphants à l’aide ses griffes. Cette sculpture, dont l’interprétation est difficile, apparaît sur plusieurs portes de forts du Maharashtra. Le fort était au départ une petite structure en bois construite par un chef Koli à la fin du 15e siècle. Il fut capturé par Pir Khan, un général de Nizamshah d’Ahmednagar. Plus tard, il fut renforcé par Malik AMbar, le dirigeant abyssinien Siddi des rois d’Ahmednagar. A partir de ce moment, les Siddis devinrent indépendants, devant fidélité à Adilshah et aux moghols comme il était de coutume à l’époque.

En dépit leurs tentatives répétées, les portugais, les britanniques et les marathis ne purent assujettir le pouvoir Siddi. Toutes les tentatives de Shivaji à prendre le contrôle du fort de Janjira échouèrent également pour des raisons variées. Après l’échec deSambhaji, ce dernier construisit un autre fort îlien seulement 9 km au nord de Janjira, appelé Kansa ou Padmadurg. L’état de Janjira disparut après 1947. Le palais des Nawabs de Janjira o Murud est toujours bien préservé.