Les grottes de Karla sont un ensemble d’anciens temples bouddhistes creusés dans la roche et qui ont évolué pendant deux périodes – du 2e siècle avant Jésus-Christ au 2e siècle après Jésus-Christ, et du 5e siècle au 10e siècle. Le plus de ces temples rupestres daterait de 160 avant notre ère. Situées dans le village de Karli près de Lonavala, état du Majarashtra, les grottes se trouvent d’une ancienne route principale commerciale et s’allongent de l’est à partir de la mer d’Arabie jusqu’au Deccan. L’emplacement de Karli, dans le Maharastra, le situe dans une région qui marque la frontière entre le nord et le sud de l’Inde. Les bouddhistes, ayant été identifiés par le commerce et la production à travers leur première association de commerçants, avaient tendance à situer leurs établissements monastiques dans les formations géographiques naturelles proches des principales routes commerciales afin d’offrir des hébergements aux commerçants de passage.

Les grottes sont associées de façon historique à la secte bouddhiste Mahasamghika, qui est très populaire dans cette partie de l’Inde ainsi que les adhérents nantis. Ces grottes abritent un monastère bouddhiste datant du 2e siècle avant Jésus-Christ. Le monastère avait autrefois en son sein deux grands piliers de 15 mètres de haut. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’un et l’espace vide est occupé par un temple dédié à la déesse Ekaveera, qui est notamment vénérée par la communauté Koli de Mumbai. Les grottes de Karli compteraient parmi les milliers de grottes similaires creusées dans les collines de Sahyadri au début du premier millénaire de notre ère.