Siddhartha Gautama, autrement appelé Bouddha, attint l’illumination sous un figuier à Bodh Gaya. L’ensemble de temples de Mahabodhi (grand temple du réveil) à Bodh Gaya (Buddha Gaya, s’étendant sur une surface de 4,86 hectares, fut décrété patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que unique propriété d’importance culturelle et archéologique. Le premier temple fut construit par l’empereur Ashoka au 3e siècle avant Jésus-Christ (260 avant notre ère) autour de l’arbre Bodhi (à l’ouest du temple). Toutefois, les temples que l’on voit aujourd’hui datent des 5e et 6e siècles après Jésus-Christ.

Les édifices sont faits de briques. Au cours des derniers siècles, ce temple respecté et consacré comme l’endroit où Siddhartha Gautama Buddha fut illuminé en 531 avant Jésus-Christ, à l’âge de 35 ans, et où il dévoila par la suite sa divine connaissance du bouddhisme au monde, est devenu le lieu ultime d’adoration pour toutes les variantes bouddhistes du monde qui y viennent en pèlerinage.

Le principal temple s’élève sur 50 mètres de haut, construit sur le style architectural indien, remonte aux 5e et 6e siècles à l’époque des Gupta et, est le plus vieux temple du sous-continent indien construit à « l’âge d’or » de la culture indienne. Les balustrades sculptées à l’époque d’Ashokan (3e siècle avant Jésus-Christ) sont conservées dans le musée archéologique, situé à l’intérieur des temples. Avec LPTI, vous pouvez profiter d’un aller-retour au départ de Varasani, couvrant plusieurs sites sacrés liés à Bouddha, y compris l’ensemble de temples de Mahabodhi.