Le splendide fort de Mehrangarh s’élève sur une centaine de pieds, sur une falaise perpendiculaire, quatre cent pieds au-dessus de l’horizon de Jodhpur ; se faisant remarquer par sa structure imposante et invincible de grès marron et, en contraste, cette étrange beauté qui enchante. Beaucoup d’encre a coulé sur la citadelle du soleil et pour cause, c’est l’une des plus impressionnantes de tout le Rajasthan. Ses proportions sont tellement grandes que Rudyard Kipling l’avait surnommé « l’œuvre des géants ». Le fort est aujourd’hui reconnu comme l’exemple vivant le plus précis d’un fort hindou.

On trouve plusieurs palais à l’intérieur du fort, connus pour la complexité de leurs gravures et leurs immenses cours. Une route sinueuse mène à la cité en contre-bas. Des traces de tirs de canons ennemis de Jodhpur sont toujours visibles sur le second portail. A gauche du fort se trouve le chhatr (cénotaphe) de Kirat Singh Soda, un soldat qui mourut en défendant le fort de Mehrangarh. Il existe sept portails, y compris Jayapol (qui signifie victoire), construits par Maharaja Ajit Singh afin de marquer la défaite des moghols. Les empreintes de palme sur ces portails attirent toujours autant l’attention aujourd’hui.

Le musée du fort de Mehrangarh est l’un des musées les mieux conservés du Rajasthan. Dans une partie du musée du fort se trouve une collection d’anciens palanquins royaux, dont le précieux palanquin doré en forme de dôme de Mahadol, qui fut remporté lors d’une bataille par le gouverneur du Gujarat en 1730. Le musée expose l’héritage des Rathores tel que des armes, des costumes, des tableaux et des salles décorées de l’époque.