Panchakki, aussi appelé moulin à eau, doit son nom au moulin que l’on utilisait pour moudre les graines des pèlerins. Ce monument, situé à Aurangabad, Maharashtra, présente l’enchaînement scientifique d’idées utilisé dans l’architecture indienne du moyen-âge. Il est conçu pour produire de l’énergie à partir de l’eau d’un ruisseau provenant de la montagne. Le bâtiment, relié au dargah (sanctuaire) de Baba Shah Musafir un saint soufi, se trouve dans un jardin près du Mahmud Darvaza et comprend une mosquée, un madrissa (école religieuse), un kacheri (cour), une demeure ministérielle, un sarai (dortoir) et des maisons pour femmes.

La plupart des bâtiments au sein du sein du complexe de dargah (y compris Panchakki) fut érigé vers 1695 par Turktaz Khan, un noble du personnel de Nizam-ul-Mulk Asaf Jah. Le réservoir oblong situé devant la mosquée et les fontaines furent ajoutés 20 ans plus tard par Jamil Beg Khan. Cet ingénieur moulin à eau datant du 17e siècle, était destinée à la production d’énergie à partir des eaux ruisselantes d’un ruisseau voisin pour tourner les grandes pierres à moudre du moulin à farine. Ce moulin à eau était utilisé pour moudre les graines des pèlerins et des disciples des saints ainsi que celles des troupes de la garnison.