Construit au 7e siècle, ce petit temple de Parasurameswar est considérablement décoré. Confiné dans les murs complexes, la partie tournée vers l’ouest est une tour carrée, à la place d’une pyramide rehaussée, le Jagamohana est une structure rectangulaire avec un toit en terrasse reparti en deux sections. La partie haute d’environ 13 mètres ne possède aucune plateforme et possède un plan triratha, un style dominant dans l’antiquité. Le temple représente le stade de la secte Saiva Pasupata, illustré par une fréquente représentation de Lakulisa. Il est sculpté sous la forme d’un Bouddha, avec quatre disciples à ses pieds tel que présenté sur le dernier côté de la tour, tandis qu’à l’ouest, au-dessus du relief de Nataraja, il ressemble à un Bouddha en pleine méditation. Le varandah possède un moulage saillant surmonté d’une fresque à niches, un bada démarcatif du gandi, un trait inexistant dans les temples récents. La fresque possède surtout des couples d’amoureux, séparés par des paneled jalis vidalas (un lion exubérant, avec la tête oscillant en arrière, bondissant sur un éléphant accroupi) dans les angles, un symbole très typique de la foi bouddhiste assiégée.

Le jagamohana, jouxtant le sanctuaire à la tour carrée, possède une autre porte au sud et quatre fenêtres avec des treillis, une au nord et une au sud et, deux à l’ouest ; la dernière est décorée de merveilleuses bandes animées de danseurs et de musiciens. Le motif récurent est la fenêtre chaitya considérablement décorée, très souvent rempli d’images d’animaux, d’êtres humains et de représentations divines, ces dernières incluant des bustes de Shiva. L’entrée principale au Jagamohana possède aussi une gravure raffinée d’éléphants domestiques capturant des éléphants sauvages, à gauche du linteau. Les sculptures gravées sur les murs extérieurs du temple sont celles de scènes de récits mythologiques, formant un répertoire de mythes Saiva, dont les plus marquants sont – au sud du sanctuaire, au milieu de la tour à la hauteur des yeux, une superbe statue ventrue de Ganesha avec quatre bras assis sur un simhasana, sa trompe touchant un bol de laddus (boules de viande sucrée) tenu dans sa main gauche, tandis que sa main gauche supérieure tient un parasu (hachette) ; Karttikeya dans la niche sud, se trouve avec un paon, tenant une lance dans sa main gauche et un fruit dans sa droite ; le linteau au-dessus de cette niche illustre le mariage de Shiva avec Parvati ; à leur droite se trouvent Agni (feu), la représentation à genou de Brahma et à côté de laquelle se trouve Surya.