Le second plus important groupe de temples du sud de l’Inde après l’empire Vijayanagar est le groupe de temples de Pattadakal, un village de l’état du Karnataka. Trois sites très rapprochés du Karnataka offrent une remarquable concentration de monuments religieux remontant à l’époque de la prestigieuse dynastie de Chalukya (543-757). Ce sont les deux cités-capitales consécutives – Aihole (ancien Aryapura), Badami et Pattadakal, la « cité des rubis royaux » (Pattada Kisuvolal). Bien qu’Aihole soit traditionnellement considérée comme le « laboratoire » de l’architecture Chalukya, avec ses monuments tels que le temple de Ladkhan (450) qui date d’avant les réussites politiques de la dynastie, pendant le règne du roi Pulakeshin I, la ville de Pattadakal démontre l’apogée d’un art électrique qui, entre les 7e et 8e siècles, atteignit un mélange de formes architecturales des parties nord et sud de l’Inde.

Situé entre le fleuve Malaprabha au nord et un petit village au sud, Pattadakal est une sorte de ville sacré possédant une impressionnante collection de huit temples hindous dédiés à Shiva. Un peu à l’écart, vers le village, se trouve le neuvième sanctuaire Sivaite, le temple de Papanatha, ainsi qu’un temple jain.

Dans le complexe monumental de la zone centrale se trouvent les structures dont les dessins furent extrêmement influencés par l’architecture du nord de l’Inde : les temples de Galaganatha et de Kashi Vishveshvara, qui sont notables pour leur shikharas carrés avec des bordures en forme d’arc. Ils se trouvent au milieu d’autres temples d’un style dravidien pure – Sangameshvara, construits entre 696 -733 et Mallikarjuna construit successivement entre 733 et 744. Des corniches décorent les murs de ces temples et les toits sont d’un type complexe à plusieurs niveaux que l’on trouve dans l’architecture du sud. Le village se trouve à 22 km de Badami et environ 10 km d’Aihole. La gare la plus proche se trouve à Badami.