Les refuges rupestres de Bhimbetka se trouvent aux contreforts des chaînes de Vindhyan, près de l’état central indien de Madhya Pradesh. Au milieu d’affleurements massifs de grès, au-dessus d’une forêt dense, se trouvent cinq groupes de refuges rupestres naturels, présentant des peintures qui dateraient de la période mésolithique à la préhistoire. Les fréquentes excavations ont démontré que le site possédait d’innombrables reliques culturelles de l’époque paléolithique à la préhistoire. Le site de Bhimbetka s’étend sur une surface de 10 km et possède plus 700 refuges rocheux, dont plus de 400 possèdent des peintures.

Le cadre naturel et les formations géologiques auquel s’ajoute la culture humaine sont remarquables. Bhimbetka évoque une longue interaction entre les hommes et la nature, telle que démontrée dans la quantité et la qualité de son art rupestre. Il possède aussi la preuve d’une tradition vivante de la forme artistique au sein des populations aborigènes locales.

La poursuite de l’installation humaine du paléolithique inférieur au paléolithique supérieur est présentée par une collection d’objets rupestres avec des traits particuliers. Bhimbetka a été le théâtre d’un changement drastique d’objets fabriqués et des matières premières utilisées au cours de la période mésolithique. Bien que Bhimbetka soit célèbre pour ses reliques préhistoriques, des traces de structures bouddhistes en forme de petits stupas ont aussi été découvertes. Certaines grottes portent également des inscriptions qui remonteraient à l’époque de Maurya et Sunga.