Le fort de Srirangapatna, aussi appelé palais de Tipu, était considéré comme une forteresse inviolable pendant le règne britannique. Construit en 1537 par un seigneur féodal, ce magnifique fort est considéré comme le deuxième plus résistant fort de l’Inde. La légendaire résidence du sultan Tipu se trouvait à l’intérieur de ce fort, d’où son nom. Il régna sur le royaume de Mysore à partir de cette petite ville insulaire de Srirangapatna, dans le district de Mandya, situé à 19 km au nord-est de Mysore, Karnataka. Le sultan Tipu était un célèbre guerrier qui en fit voir de toutes les couleurs aux Britanniques, au dernier quart du dix-huitième siècle. C’est de ce fort que le sultan Tipu attaqua sur les soldats britanniques à l’aide sa légendaire épée. L’obélisque du fort marque l’endroit où il fut tué. Après la défaite de Tipu et de ses soldats, les Britanniques pillèrent et saccagèrent la ville et le fort de Srirangapatna.

L’architecture du fort est du style indo-islamique et, bien qu’une grande partie du fort soit aujourd’hui en ruines, le fort abrite plusieurs monuments qui racontent d’incroyables histoires de courage et d’honneur. Dans l’enceinte du fort on trouve la mosquée de Tipu avec ses minarets jumeaux, le fameux temple de Ranganatha Swamy, le palais d’été de Tipu, le pont Wellesley et des donjons où furent autrefois emprisonnés des officiers britanniques. Le Gumbaz décoré de dômes blancs est tout aussi impressionnant ; sa structure imposante avec des portes en ébène incrusté d’ivoire et laquées de l’emblème tigré de Tipu. Situé à environ 1 km à l’est du fort, se trouve le palais d’été de Tipu (aussi appelé Daria Daulat Bagh), entouré d’un superbe jardin.