Le temple du soleil, Modhera, dans le Gujarat, est dédié au dieu du soleil hindou Surya. Il fut construit en 1026 après Jésus-Christ par le roi Bhimdev de la dynastie Solanki. Le temple de Modhera est situé sur la rive du fleuve Pushpavati, à 25 km de Mehsana et à 102 km d’Ahmedabad. Le temple fut conçu de telle sorte que les premiers rayons de soleil touchent l’image de Surya, le dieu du soleil, pendant l’équinoxe. Le temple est en partie en ruines suite à sa destruction par Allauddin Khilji. Toutefois, il en reste encore assez du temple pour témoigner de sa splendeur.

Le temple du soleil possède une architecture unique. Il est composé de trois éléments distincts, alignés dans l’axe et intégrés. Surya Kund, Sabha Mandap et Guda Mandap.

Suryakunda, également appelé Ramakunda, est un grand réservoir rectangulaire échelonné mesurant 53,6 x 36,6 mètres sur sa façade est, qui est utilisé pour entreposer l’eau pure. Les fidèles devaient y pratiquer des ablutions rituelles avant d’adorer le dieu du soleil. Le Suryakunda est un parfaite exemple de la géométrie. La disposition des pierres en une création forme une impressionnante configuration artistique. Il est formé de nombreuses marches en pierre menant les fidèles au sous-sol. Cent huit petits sanctuaires sont sculptés entre les marches, à l’intérieur du réservoir. Aussi, le chiffre 108 est considéré porter bonheur pour les hindous, étant donné que le rosaire hindou possède le même nombre de perles.

Sabha Mandap : cette salle de rassemblement religieux est une magnifique salle à piliers. Elle a des ouvertures de tous les côtés et possède 52 piliers complexement gravés représentant les 52 semaines de l’année. Les gravures représentent les épisodes des épopées hindoues de Ramayan, Mahabharat et Krishna Lila (c’est-à-dire l’histoire du seigneur Krishna).

Entre le Sabha Mandapa et le sanctum sanctorum se trouve une belle salle avec des piliers et des arcs, dont la façade a été rénovée et partiellement refaite. Les murs possèdent 12 niches présentant les différentes formes du dieu du soleil à chaque mois. C’est le temple principal ou sanctum sanctorum. Les lotus s’ouvrent au lever du soleil et se referment à son coucher ; elles sont considérées comme la fleur du soleil. L’ensemble du temple est par conséquent basé sur un socle de lotus inversé. Il fut conçu de façon à ce que les rayons du lever et du coucher du soleil pendant l’équinoxe (entre le 20 mars – 21 septembre en général) touchent l’idole en or pur du dieu du soleil chevauchant son chariot conduit par Saarthi Arun. Ce chariot possède sept chevaux et Saarthi Arun est assis sur le quatrième. L’ensemble de l’idole d’or (y compris l’aurige, le chariot et les chevaux) fut placé dans une carrière qui descendait sur 15 pieds et était remplie de pièces d’or. Il fut construit par les solankis en l’honneur de leur dieu ancestral. Mahmud Gazni le pilla.