Le Victoria Memorial compte parmi les fameux et beaux monuments de Kolkata. Il fut construit entre 1906 et 1921 pour célébrer les 25 ans de règne en Inde de la reine Victoria. C’est probablement le plus formidable souvenir de l’empire britannique en Inde. Cet immense musée de marbre blanc, des marbres Makrana du Rajasthan, est rempli d’une grande collection de reliques de la période du règne britannique en Inde. Les formes à l’intérieur du fort telles que le grand dôme, regroupé par quatre dômes secondaires octogonaux – chattris, les hauts portails, la terrasse et les tours courbées en dôme traduisent une magnifique richesse architecturale.

Le mémorial s’étend sur une surface de plus d’une soixantaine d’hectares, avec les bâtiments couvrant 338 mètres sur 228 mètres. Cette structure grandiloquente abrite actuellement un musée des souvenirs britanniques en Inde comme la grande collection de peintures à huile et les aquarelles de célèbres artistes européens comme Charles D’oyly, Johann Zoffany, William Hadges, William Simpson, Tilly Kettle, Thomas Hickey, Bultzar Solvyns, Thomas Hickey, Emily Eden et les autres. En outre, le mémorial dispose de la plus grande collection mondiale des tableaux de Daniells. La galerie royale est un entrepôt de tableaux de la reine Victoria recevant en juin 1838 le sacrement pendant son intronisation dans l’Abbey de Westminster, de son mariage avec le prince Albert (1840), du baptême du prince de Galles, du mariage du prince de Galles (Edouard VII) avec la princesse Alexandra et bien d’autres. Le mémorial s’élève sur une hauteur de 200 pieds (184 pieds jusqu’à la base de l’image de la victoire, qui à son tour est haute de 16 pieds), accentuée par la sérénité qui dégage de ses couloirs.

Les groupes d’images au-dessus du portique nord représentent la maternité, la prudence et l’apprentissage. Des images artistiques, architecturales, de justice, de charité, etc. entourent le dôme principal. L’immensité et la splendeur du Victoria Memorial peuvent se traduire par sa division en différentes sections comme le jardin, la bibliothèque et autres, afin d’entretenir et aussi d’entreposer des objets de valeur tels le poignard du sultan Tipu, un canon utilisé dans la bataille de Plassey, des livres rares qui remontent aux années 1870, des manuscrits de valeur comme l’Ain-i-Akbari d’Abul Fazal, des timbres postaux rares et des tableaux occidentaux servant à aguicher les visiteurs de ce magnifique monument.